Ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste, Porte-parole du Gouvernement – Député de Blessegué-Kouto


TIC B62A7561

Publié le 8 septembre 2014 | par admin

0

Projet ‘’eFonctionpublique’’ : la stratégie nationale validée

Le document national de stratégie du projet eFonction Publique a été validé au cours d’un séminaire de restitution qui s’est tenu du 03 au 05 septembre 2014, à l’Hôtel des Parlementaires de Yamoussoukro. Ce projet initié en 2011, sous la conduite du Premier Ministre Daniel Kablan Duncan, vise à moderniser l’administration publique ivoirienne. En effet, le Efonctionpublique vise à améliorer et renforcer le fonctionnement de l’Etat à travers une renaissance des systèmes et des outils de travail conformément à l’exigence de l’émergence. Il couvre deux axes majeurs que sont l’eAdministration et l’eService.

L’eAdministration consiste à améliorer les conditions de travail des agents de l’administration publique tandis que l’eService vise à améliorer la qualité de services offerts par l’administration publique ivoirienne aux citoyens et au secteur privé.

Cet atelier de restitution visait à valider le document national de stratégie eFonction Publique, le portail des démarches administratives, l’outil de gestion du portail des démarches administratives.

La cérémonie de restitution du document national de stratégie s’est déroulée ce vendredi 05 septembre en présence des autorités compétentes, les Ministres Bruno Nabagné KONE de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, et CISSE Ibrahim de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative. Les deux hommes ont salué les séminaristes pour leur travail, mais surtout, ils ont insisté sur son impact positif sur la gestion administrative de notre pays.

Pour Bruno Nabagné KONE, le projet Efonction Publique constitue une composante importante de l’ambition de développement de la Côte d’Ivoire et de sa marche vers l’émergence.

Quant à CISSE Ibraim, il a insisté sur la facilitation des procédures administratives et l’amélioration des services à la population.

La mise en œuvre de l’étude Efonction Publique coûtera en trois ans, 15 milliards 820 millions de francs CFA à l’Agence Nationale du Service Universel des Télécommunications/TIC  (ANSUT), qui a pour mission, précisément , d’accompagner et de financer les structures dans les cadres de l’émergence électronique.

Tags:


About the Author


Back to Top ↑