Ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste, Porte-parole du Gouvernement – Député de Blessegué-Kouto


TIC DSC04531

Publié le 15 mai 2013 | par admin

0

Le Ministre Bruno Nabagné Koné sur le chantier de construction du réseau national haut débit de fibre optique

Le Ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la communication, Bruno Nabagné KONE, a conduit une délégation sur le chantier de construction du réseau national haut débit de fibre optique, lundi dernier, sur l’axe Tiébissou-Didiévi.  Sur place en compagnie des autorités préfectorales de Yamoussoukro, Tiébissou et Didiévi, avec les responsables du projet et de la société Huawei, structure en charge de la construction dudit réseau, il a pu s’enquérir de l’état d’avancement des travaux. Constat fait, ceux-ci avancent, et il fort probable que la première tranche soit livrée avant fin 2013.

Autre temps fort de cette mission du ministre, la conférence de presse qu’il a animé en compagnie de Euloge SORO KIPEYA, chef du projet. La rencontre du ministre avec les journalistes a connutrois étapes. D’abord, le ministre a expliqué la politique du gouvernement en matière de Tic. « Le secteur des Tic est la 3ème grande révolution que le monde ait connu. Il arrive à un moment où nos États sont capables de concurrencer les pays développés. Nous ne devons pas la rater, car les moyens humains, nous les avons », a-t-il soutenu. Le gouvernement ivoirien l’a si bien compris. Car, pense-t-il, l’ambition du chef de l’Etat de faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020 ne peut se faire en dehors des technologies de l’information et de la communication. Ainsi, après la mise en place du cadre réglementaire, les textes sont en voie d’être adoptés à l’assemblée nationale. Il s’agit notamment des projets de lois sur le commerce électronique, la cybercriminalité et la protection des données à caractère personnel. En plus du contenu, de l’accessibilité, des ressources humaines, le ministre a indiqué qu’il est  important que le pays se dote d’infrastructures capables de soutenir cette ambition du gouvernement. D’où la construction du réseau haut débit de fibre optique.

Autre temps fort de cette conférence de presse, la présentation du chef de projet dans laquelle il a expliqué que le réseau aura à terme une longueur de 6700 km pour un coût global de 100 milliards Fcfa. Il permettra aux opérateurs de téléphonie d’avoir des points de présence sur toute l’étendue du territoire à des coûts d’investissement et d’exploitation moindre. Il favorisera l’accès à l’internet haut débit, aux applications de visioconférence haute définition, à la télévision numérique, etc. Enfin, la dernière partie a porté sur un échange direct, avec les journalistes.


About the Author


facebook comments:



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑