Ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste, Porte-parole du Gouvernement – Député de Blessegué-Kouto


politique IMG_1311_jacqueville

Publié le 11 novembre 2014 | par admin

0

Le jumelage des communes de Jacqueville et de Tafiré

M. Bruno Nabagné KONE, Ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, Porte-parole du Gouvernement de Côte d’Ivoire, a représenté, le samedi 08 novembre 2014, à Jacqueville, M. le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, M. Hamed Bakayoko  à la  cérémonie de jumelage entre les communes de Tafiré (Nord) et de Jacqueville (Sud).

Dans leurs mots de bienvenue, le comité d’organisation et  M. Dagri, académicien ont précisé la nécessité et le sens de ce jumelage. Quant aux maires de Tafiré et de Jacqueville, s’il est vrai que leur amitié justifie un tel rapprochement, il n’en demeure pas moins que leurs visions communes du  jumelage  s’affichent comme une nécessité qui fera grandir l’ambition du Président de la République à faire en sorte que les populations du Nord et du Sud manifestent  ensemble et surtout qu’ils démontrent qu’un jumelage est possible entre les populations ivoiriennes.

Les populations de Tafiré ont fait le déplacement en grand nombre, plus de cent cinquante représentants. On a pu apprécier les échanges culturels entre les deux groupes : Nigui Staff K. Dance (sud) avec la danse « mapouka », l’artiste Kamira katy (Nord) et surtout l’exhibition  du pôrô de Tafiré  qui connait avec ce jumelage une deuxième  sortie dans  le sud de la Côte d’Ivoire.  De fait ,des échanges culturels, économiques, sociaux et humains sont prévus pour exhorter les populations de ces communes  et celles  de toute la Côte d’Ivoire à  magnifier le « Vivre ensemble », slogan cher au candidat Alassane OUATTARA.

 

M. Coulibaly Soungalo, maire de Tafiré a annoncé que le lycée de ladite commune porterait le nom Henriette Dagri Diabaté et une rue serait baptisée Jacqueville.  « Il est bon de se connaitre, de s’apprécier avant d’aller chez les autres. » dira-t-il en substance.

M. Joachim Beugré, maire de jacqueville a, quant à lui, mis l’accent sur la nécessité de ce jumelage. Selon lui, «  il faut favoriser la relance économique, le pont permettra de développer l’industrie touristique. » Il a plaidé également  pour la  construction d’un commissariat de police pour la sécurité des populations.

La convention de jumelage  a été signée par les deux maires sous la supervision de M. Bruno N. KONE  représentant le Ministre Hamed BAKAYOKO, en présence de la Grande Chancelière de l’Ordre National, le corps préfectoral, le Président du Conseil Régional de Jacqueville et les populations des deux communes qui ont fait le déplacement au lieu de la cérémonie.

Dans son allocution, le Ministre Bruno Nabagné KONE  a manifesté sa joie d’être à nouveau à Jacqueville, presque vingt ans après l’avoir découverte dans les années 90. Après avoir rendu un vibrant hommage à Mme la grande Chancelière de l’Ordre National, il a félicité les maires pour leur initiative à savoir le jumelage de leurs deux villes. En outre, il a lancé un appel aux autres communes afin qu’elles  suivent l’exemple des communes de Tafiré et de Jacqueville. « Ces genres d’actions sont signe de cohésion et de développement. » martèlera-t-il. Quant aux doléances formulées par le maire de Jacqueville, il a dit  en avoir pris bonne note et qu’il les transmettrait à qui de droit.

La Grande Chancelière de l’Ordre NationalMme Le Professeur  Henriette Dagri Diabaté,  a remercié les populations pour leur mobilisation. Elle a, d’abord, rappelé le contexte historique du jumelage en Côte d’Ivoire en indiquant que le premier assemblage intra ivoirien a concerné les villes de Gagnoa et de Yamoussokro. Ensuite, elle a félicité et encouragé les maires pour leur contribution à l’unicité nouvelle, symbole de la réconciliation et de la paix. Enfin, elle a souhaité que cela puisse être étendu à toute la Côte d’Ivoire. De fait, elle a exhorté les mairies jumelées  à réussir ce « mariage de raison » qui sauvera la Côte d’Ivoire. « Cette action est à saluer car il s’agit du jumelage de deux petites villes  d’un  même pays contrairement ce que l’on a l’habitude de voir, comme le jumelage de villes européennes et ivoiriennes. »

Le maire de Jaqueville, M. BEUGRE Joachim  a baptisé la rue qui passe entre la Mairie et la Préfecture du nom de Tafiré.

Ce fut une sympathique cérémonie pleine qui  a rassemblé les communautés Tagbana de Tafiré et les Alladian, Ahizi et Akouri de Jacqueville.

 

Service Communication  du MPTIC

Tags: , , , , , ,


About the Author


facebook comments:



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑