Ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste, Porte-parole du Gouvernement – Député de Blessegué-Kouto


TIC IMG_1547

Publié le 20 février 2015 | par admin

0

LANCEMENT DU PROJET « UN CITOYEN, UN ORDINATEUR + UNE CONNEXION INTERNET »

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a lancé jeudi, à Abidjan, l’opération « un citoyen, un ordinateur plus une connexion internet » pour réduire la fracture numérique et booster l’usage de l’informatique au profit de 500 000 foyers en trois ans.

Dix mille foyers bénéficieront de ce programme cette année, 200 000 en 2016 et 200 000 autres en 2017, à travers un projet de réduction de coûts des appareils et de l’abonnement mis en oeuvre par l’Agence national du service universel des télécommunications-TIC (ANSUT).

Les ordinateurs portables coûteront entre 160 000 et 249 000 FCFA tandis que les tablettes vaudront entre 50 000 et 196.000 FCFA, a indiqué le ministre de la poste et des technologies de l’information et de la communication, Bruno Koné, lors de la cérémonie qui se déroulait à Sofitel hôtel ivoire d’Abidjan.

La connexion à internet sera établie entre 2000 et 7000 FCFA par mois, équivalant en tout, à une économie de 20 à 48% au profit des populations désireuses d’acquérir un appareil et une connexion internet.

Inscrit dans le programme de gouvernement d’Alassane Ouattara, le projet « un citoyen, un ordinateur et une connexion internet », vise à vulgariser « de façon massive et rapide » les équipements TIC, et permettre l’usage des Technologies de l’information et de la communication par le plus grand nombre des ivoiriens.

« J’invite tous nos concitoyens, toutes les populations à saisir l’opportunité offerte par ce projet pour rentrer résolument dans l’ère du numérique et de la société du savoir », a souhaité le président Alassane Ouattara.

La Côte d’Ivoire a mis en œuvre un cadre réglementaire qui compte parmi les plus évolués d’Afrique, construit un réseau national en fibre optique qui sera mis en service d’ici juillet, engagé l’interconnexion des universités Félix Houphouët-Boigny, Nanguy Abrogoua et Alassane Ouattara de Bouaké, pour offrir des possibilités de télé-enseignement aux professeurs et aux étudiants de notre pays.

L’enseignement des TIC a été introduit dans le système éducatif de base et l’ouverture d’une Ecole supérieure africaine des TIC est envisagée.

Avec 200.000 emplois, le secteur des TIC a engendré un chiffre d’affaires consolidé de 1.000 milliards de FCFA en 2014, à hauteur de 5 à 8% du PIB national.

Source : (AIP)

11001618_930470546984075_4932766714526525638_o

10983480_930469796984150_4738261297217844544_o

10974654_930469930317470_8421954607531866983_o

10915013_930468673650929_2277359259763227978_o

10848630_930468670317596_1932700049240006260_o

10498463_930468646984265_7742160344218845382_o

1citoyen1ordinateur

Tags: ,


About the Author


facebook comments:



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Back to Top ↑